Santé et sécurité

Pour bâtir un milieu de travail sain et sécuritaire, nos employés doivent avoir les connaissances et les compétences requises pour identifier les dangers et éviter les risques. Chaque personne doit aussi avoir à cœur la santé et la sécurité afin de prendre de bonnes décisions, tandis que des politiques, procédures et systèmes rigoureux doivent être mis en place pour assurer la sécurité des milieux de travail. Les risques de santé et de sécurité comme les maladies et les blessures découlant d’un travail dans un environnement naturel sont abordés dans notre planification en santé et sécurité.

Chacune de nos opérations respecte la politique corporative en matière de santé et sécurité de SEMAFO, laquelle établit des exigences à respecter pour les fournisseurs et les sous-traitants afin qu’ils se conforment à nos normes de santé et de sécurité. Des cibles de santé et de sécurité sont définies annuellement pour chaque site dans le cadre de l’évaluation par la direction de nos systèmes de gestion en santé et en sécurité.

Un bon bilan en santé et sécurité en 2018

En 2018, durant ses quatre premiers mois de production commerciale, la mine Boungou a enregistré un taux de fréquence d’accidents de 0,93 par 200 000 heures travaillées. C’est un excellent résultat, particulièrement si l’on compare au taux de 2,0 qui était ciblé. De plus, un total de 5,6 millions d’heures/personne ont été travaillées sans accident avec perte de temps durant la période de construction de 18 mois à Boungou.

À Mana, le taux de fréquence d’accidents a chuté à 1,52 en 2018, et le nombre de journées de travail perdues à Mana a chuté à une. La hausse du nombre de jours perdus enregistrée en 2017 relativement à 2016 reflète la sévérité de l’accident survenu en 2017. Nous comparons nos résultats pour les deux mines à la moyenne de l’industrie qui est établie par l’association paritaire pour la santé et la sécurité du travail du secteur minier du Québec.