Nos ressources humaines

Notre réussite dépend des 3 440 employés et entrepreneurs qui travaillent pour nous. Notre performance reflète leur motivation et leur désir d’excellence et ce sont eux qui nous aident à atteindre nos objectifs corporatifs. Nous croyons en l’importance de recruter des employés localement et de les aider à perfectionner leurs compétences et leurs connaissances pour leur permettre d’accéder à des postes de plus en plus haut niveau.

La majorité des employés de nos mines sont syndiqués et leurs conditions d’emploi sont négociées par l’entremise de conventions collectives. En 2018, nous avons signé une nouvelle convention collective de trois ans avec les employés de la mine Mana. Les employés de la mine Boungou sont couverts par une convention collective de trois ans signée en novembre 2017. Notre capacité à signer des ententes avec nos employés syndiqués et non syndiqués témoigne de nos bonnes relations avec nos employés et de notre volonté de résoudre les questions touchant nos employés promptement, pour le bénéfice de tous.


Boungou, une dimension locale importante

En date du 31 décembre 2018, 1 207 employés et sous-traitants travaillaient à la mine Boungou, dont 92 % provenaient du Burkina Faso. Afin de s’assurer que les communautés locales profitent pleinement de la présence de la mine, plus de 40 % de notre effectif total est formé de résidents de la région de l’Est.


Favoriser l'émergence des talents nationaux

Le programme de développement de la main-d’œuvre nationale, lancé en 2012 à Mana, vise à former des employés nationaux à fort potentiel pour accéder à des postes supérieurs ou de formation. Les préparatifs pour accueillir la première cohorte d’employés à Boungou ont débuté en 2018, et 12 employés sont maintenant inscrits pour débuter le programme de deux ans en avril 2019. Du côté de l’exploration, cinq employés ont débuté le programme de formation vers la fin de l’année 2018, soutenus par trois commanditaires. À Mana, 12 employés devraient terminer le programme en 2019 et par la suite occuper des postes avec davantage de responsabilités. La nationalisation des postes à Mana avance à bon train; près de la moitié des postes de direction sont maintenant occupés par des Burkinabés.

Formation

Tous les nouveaux employés doivent suivre une formation en sécurité, en prévention des accidents, sur les enjeux environnementaux et sur les procédures au sein de l’entreprise, entre autres. Les priorités de formation continue sont établies en fonction des exigences du poste, des notes d’évaluation de la performance et des exigences légales.

Par ailleurs, durant l’année, nous avons maintenu nos efforts pour améliorer les compétences des employés locaux de nos deux mines par l’entremise de programmes de perfectionnement des compétences professionnelles et d’affaires, particulièrement en sécurité, en gestion et en formation technique. En 2018, 16 174 heures de formation ont été dispensées aux employés nationaux, dont 4 155 heures à Mana et 12 019 heures à Boungou. La majorité des heures de formation dispensées à Mana en 2018 étaient consacrées aux techniques de gestion, reflétant l’historique de la mine Mana et sa main-d’œuvre déjà bien établie.