Langue:  
Accueil  |  Carte site  |  Contacts  |  Fournisseurs

Nouvelles et événements

Communiqués de Presse
Événements


Entrez votre adresse de courrier électronique ci-bas pour vous inscrire à la liste d'envoi de SEMAFO. C'est la meilleure méthode pour les professionnels de l'industrie et les investisseurs d'être informés sur l'entreprise.

Communiqués de presse

Retour à la liste

SEMAFO annonce l'achèvement de l'étude de faisabilité du projet souterrain à Mana
Le taux de production est augmenté de 33 %, à 4 000 tonnes par jour, par rapport à l'étude de préfaisabilité

Montréal, Québec, le 31 mars 2011 – SEMAFO (TSX : SMF) a annoncé aujourd'hui l'achèvement de l'étude de faisabilité (« ÉF ») pour le projet Wona Souterrain, qui confirme davantage la viabilité économique d'une exploitation minière souterraine sur sa propriété Mana au Burkina Faso. La production d'or issue de la mine souterraine est évaluée à 942 600 onces récupérables à un coût comptant d'exploitation de 589 $ par once ou 42,25 $ par tonne traitée. Cela représente une durée d'exploitation de neuf ans à un taux de production de 4 000 tpj dans la mine souterraine, soit une hausse de 33 % du taux de production par rapport à l'étude de préfaisabilité (« ÉPF »). Tous les montants sont en dollars US à moins d'indication contraire.

Faits saillants de l'étude de faisabilité (selon un prix de l'or à 1 100 $/oz) :
• Réserves minérales prouvées et probables totalisant 13,2 millions de tonnes à 2,74 g/t Au, ce qui représente 1 163 700 onces
• Production annuelle moyenne de la mine souterraine de 100 400 onces à un coût comptant d'exploitation de 589 $ par once à pleine capacité de production
• Durée d'exploitation minière souterraine de plus de neuf ans à 4 000 tpj
• Méthodes d'exploitation par longs trous transversaux et par retrait en longitudinale
• Dépenses en capital initiales de 140 millions $
• Flux de trésorerie liés à l'exploitation avant impôt de 452 millions $ et taux de rendement interne de 28 %
• Période de recouvrement de trois ans

« Les changements au niveau des dépenses en capital sont conformes à nos attentes et sont principalement attribuables à la quantité plus grande de développement requis en raison des réserves additionnelles, à la flotte d'équipement minier plus importante et à la deuxième rampe requise pour accommoder le taux de production plus élevé de 4 000 tpj. Le potentiel souterrain est toujours ouvert en profondeur et vers le sud, et nous n'avons pas encore incorporé le potentiel en profondeur dans la zone Kona. Nous sommes confiants de pouvoir continuer à ajouter des onces souterraines et ainsi améliorer davantage les flux de trésorerie et le taux de rendement interne du projet, tout au long du développement et des opérations minières », a déclaré Benoit Desormeaux, vice-président exécutif et chef des opérations de SEMAFO. « Il s'agit là d'une autre étape majeure dans notre quête pour atteindre une production de 500 000 onces par année à Mana d'ici 2015. »

Les paramètres de l'étude comprennent un seuil de coupure à 1,8 g/t Au, un taux de récupération à l'usine de 81 % et un coût énergétique moyen de 0,17 $ par kWh, l'énergie utilisée provenant à 25 % des groupes électrogènes et à 75 % du réseau national d’électricité.

Le projet Wona Souterrain est particulièrement attrayant en raison des infrastructures déjà en place et de la phase IV d'expansion de l'usine Mana qui augmentera le débit de traitement jusqu'à 8 000 tpj de minerai mixte. L'ÉF prévoit une production souterraine accrue de 4 000 tpj comparativement à 3 000 tpj dans l'ÉPF. À sa pleine capacité de traitement de 8 000 tpj, l'usine sera alimentée à 50 % des fosses et 50 % des opérations souterraines.

L'étude de faisabilité du projet Wona Souterrain comporte une mise à jour des réserves minérales, qui totalisent maintenant 1,163 million d'onces. L'étude de faisabilité pour le gisement Wona Souterrain indique une hausse de 37 % des réserves minérales comparativement aux résultats de l'étude de préfaisabilité de juin 2010, ce qui représente 314 000 onces de plus. Cet accroissement des réserves est attribuable à l'ajout de la zone Wona SO. L'étude de faisabilité ne tient pas compte des résultats d'exploration obtenus après la mise à jour des réserves et des ressources au 31 décembre 2010.

Les réserves comprennent un total de 13 198 000 tonnes à une teneur moyenne de 2,74 g/t Au ou 1 163 700 onces, dont 2 383 000 tonnes à une teneur moyenne de 2,51 g/t Au ou 192 200 onces dans la catégorie prouvée et 10 815 000 tonnes à une teneur moyenne de 2,79 g/t Au ou 971 500 onces dans la catégorie probable.

Dumas Contracting Limited (« Dumas ») a participé à l'étude de faisabilité en fournissant du personnel et de l'expertise afin d'assister Met-Chem Canada dans l'estimation des coûts de développement et des échéanciers. En formant un partenariat avec un entrepreneur minier, SEMAFO peut ainsi réduire les risques associés à la disponibilité de l'équipement, l'expertise des travailleurs souterrains et la formation des employés nationaux, lui permettant du même coup de concentrer ses efforts sur ses possibilités de croissance organique à l'intérieur de la propriété Mana, dont le potentiel est remarquable.

Un rapport conforme à la norme canadienne 43-101 (la « norme 43-101 ») sera déposé sur SEDAR le 31 mars 2011. L'ÉF a été réalisée par Met-Chem Canada Inc. conformément aux dispositions de la norme 43-101 et avec la collaboration du groupe technique de SEMAFO. Patrick Moryoussef, directeur des opérations minières de SEMAFO et personne qualifiée (tel que défini par la norme 43-101) a révisé le présent communiqué pour en assurer l'exactitude et la conformité aux dispositions de la norme 43-101.

À propos de SEMAFO
SEMAFO est une société minière canadienne menant des activités de production et d'exploration aurifères en Afrique occidentale. La Société exploite actuellement trois mines d'or : la mine Mana au Burkina Faso, la mine Samira Hill au Niger et la mine Kiniero en Guinée. SEMAFO s'est engagée à agir consciencieusement afin de devenir un acteur de premier plan dans la région géographique où elle exerce ses activités. La priorité stratégique de SEMAFO consiste à maximiser la valeur pour ses actionnaires par la gestion efficace de ses actifs existants ainsi que la recherche d'occasions de croissance organique et stratégique.

À propos de Met-Chem
Met-Chem est une compagnie de génie-conseil de renom international établie depuis 1969 et offrant des services dans toutes les phases de la géologie, des mines, du traitement de minerais et des services d'ingénierie au niveau mondial. De son siège social à Montréal, Met-Chem offre une expertise professionnelle à l'industrie minière couvrant la préparation d'études conceptuelles, de préfaisabilité et de faisabilité, l'ingénierie de base et détaillée, la gestion de projet et de construction, la formation, le démarrage, la mise en service, et l'assistance à la production.

À propos de Dumas
Dumas est une société offrant des services complets en matière d'exploitation minière souterraine, avec plus de 1 200 employés fournissant des services à ses clients dans le monde entier. Dumas offre une gamme complète de services à titre d'entrepreneur minier en milieu souterrain de roche dure, incluant la construction de mines, le développement minier, la production minière, les services miniers et l'ingénierie, et dispose d'une flotte d'équipement de la plus haute qualité afin de répondre aux besoins de ses clients. Dumas maintient un engagement indéfectible envers son programme de santé et sécurité à la fine pointe de l'industrie et son objectif ultime de « zéro blessure ». La liste de clients de la société comprend certaines des plus grandes sociétés minières parmi les plus respectées dans le monde.

MISE EN GARDE CONCERNANT LES ÉNONCÉS PROSPECTIFS
Le présent communiqué renferme des énoncés prospectifs. Les énoncés prospectifs sous-tendent des risques connus et inconnus, des incertitudes et des hypothèses et par conséquent, les résultats réels et les évènements futurs pourraient différer sensiblement de ceux exprimés ou suggérés par de tels énoncés. Le lecteur est ainsi avisé qu'il ne doit pas se fier indûment aux énoncés prospectifs. Les énoncés prospectifs comprennent des mots tels que « faisabilité », « davantage », « confirme », « viabilité », « évaluée », « durée d'exploitation », « probables », « initiales », « période de recouvrement », « attendions », « pas encore », « potentiel », « confiants », « ajouter », « quête », « atteindre », « capacité », « sera », « engagée », « agir », « dispose », « augmentation », et d’autres expressions semblables. Parmi les facteurs qui pourraient faire en sorte que les résultats ou les évènements futurs diffèrent sensiblement des attentes actuelles exprimées ou suggérées par les énoncés prospectifs, citons notamment notre capacité d'atteindre les différents résultats de l'ÉF, la viabilité économique d'une exploitation souterraine à Mana, la possibilité que la production d'or provenant de la mine souterraine puisse atteindre 942 600 onces récupérables à un coût comptant d'exploitation de 589 $ par once ou 42,25 $ par tonne traitée, la capacité d'atteindre une production annuelle moyenne provenant de la mine souterraine de 100 400 onces à un coût comptant d'exploitation de 589 $ par once à pleine capacité, la capacité de maintenir les dépenses en capital initiales de 140 millions $, la capacité d'atteindre les flux de trésorerie d'exploitation prévus de 452 millions $ et de générer un taux de rendement interne de 28 %, la capacité de recouvrer l'investissement dans la période prévue de trois ans, la capacité d'ajouter des onces souterraines afin d'améliorer davantage les flux de trésorerie et le taux de rendement interne du projet tout au long du développement et des opérations minières, la capacité d'atteindre une production de 500 000 onces par année d'ici 2015 à Mana, la capacité de la phase IV d'expansion de l'usine Mana d'accroître le débit de traitement jusqu'à 8 000 tpj de minerai mixte, les fluctuations des taux de change, du prix de l'or et des coûts d'exploitation, les risques liés à l'industrie minière, l'incertitude liée aux calculs de réserves et de ressources minérales, les délais, la stabilité politique et sociale en Afrique (incluant notre capacité à conserver ou renouveler nos licences et permis), et d’autres risques décrits dans les documents de SEMAFO déposés auprès des autorités canadiennes de règlementation en valeurs mobilières. Le lecteur pourra trouver des renseignements complémentaires portant sur les risques dans le rapport de gestion annuel 2010 de SEMAFO et dans les autres documents déposés auprès des autorités canadiennes de règlementation en valeurs mobilières disponibles sur www.sedar.com. Ces documents sont également disponibles sur notre site Internet, au : www.semafo.com. SEMAFO décline toute obligation d’actualiser ou de réviser ces énoncés prospectifs, sauf si requis par les lois applicables. 
 

Pour de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec :

SEMAFO
Benoit La Salle, FCA
Président et chef de la direction
Tél. : 514-744-4408
Sans frais : 1-888-744-4408
Courriel :  blasalle@semafo.com

Sofia St Laurent
Communications
Tél. : 514-744-4408
Sans frais : 1-888-744-4408
Courriel : sstlaurent@semafo.com

Haut de page